Voilà, ça y est, ma dernière clope était il y a plus d'1 an!!

Je suis donc officiellement un NON FUMEUSE !!!

Je ne vais pas vous citer les milles et unes raison d'abandonner la cigarette, nous les connaissons tous!

La principale raison étant la santé, et une grossesse pour les femmes.

Non pas que je désirais un enfant, mais je souhaitais me débarrasser de cette dépendance pour mon bien être.

 

Courant 2012

Je fumais entre 5 et 10 cigarettes dans la journée. Avant d'arriver au boulot, pendant les pauses, 2 ou 3 le midi. Je  terminais le travaille souvent tard et j'enchainais les cigarettes avec mes collègues.

Je sortais beaucoup aussi, avec mes amis, restau, cafés, soirées, etc... Quasi qu'avec des fumeurs. On papote, sur nos  

vie, sur le monde, sur nos problèmes, etc... Pendant ce temps la on enchaine clopes sur clopes, des que quelqu'un en  allume une, on m'en propose une et les paquets défilent.

Toujours des paquets de rechange dans mon sac à main ou dans la voiture. Toujours quelqu'un pour m'en offrir un, des amis toujours la pour me dépanner. Quand les soirées se terminaient à 1 ou 2h je terminais mon paquet entamé de la journée et  j'en terminais presqu'un autre. En générale à 2 ou 3 clopes de la fin j'essayais de me limiter.

Mais quand les soirées duraient toutes la nuit la j'ouvrais au moins 2 nouveaux paquets sans compter celles qu'on m'avait   données...

Je me voilais la face, j'arrivais à me persuadais que je fumais 5 clopes par jour! Je me disais, oui mais c'est parce qu'au  travail tout le monde fume, si je passe ma journée à la maison je ne fume pas. Ce qui était vrai en peut-etre en 2005 mais  ce n'étais plus le cas depuis longtemps puisque chez moi, derrière ma chaise longue était placé un briquet et un cendrier  que je vidais régulièrement.

Je me cherchais des excuses pour justifier toutes ses cigarettes que j'avais consommées sans même le réaliser.

Les soirées aussi, je me disais que tous fumaient plus que moi. Que si j'étais resté chez moi je n'aurais pas fumé du  tout. Et oui, pourtant il m'arrivait souvent de vider le cendrier de derrière ma chaise longue le soir...

Même avec un mal de gorge je fumais.

Je refusais d'ouvrir les yeux, mais au fond de moi j'étais quand meme consciente de ce qui se passait.

Je ne buvais quasiement jamais vu que je conduisais, je me réveillais souvent avec la gorge brulée. Mes vêtements et mes cheveux sentaient le tabac froid. Obligé de laver mes cheveux longs tous les 2 jours!

Les seuls moments ou je ne fumais pas étaient avec ma famille., mais dès que je me retrouvais seule, j'en grillé une, c'etait  systématique.

 

Le 10 décembre 2012.

Je dois subir une petite intervention à l'hôpital en ambulatoire. Comme indiqué pour toutes opérations j'ai arreté de  manger et de boire à 20h la veille et fumé ma dernière cigarette à 00h00. Je me souviens encore de ce moment et je n'avais absolument pas l'intention d'arreter de fumer définitivement.

L'opération se passe et quelques heures après j'ai eu quelques petites complications... En résumé je suis resté presque qu'une semaine à l'hôpital, au lieu de la journée comme ce qui était prévu.

Les premiers jours j'ai dormi, puis quand j'ai pu me déplacer, je n'avais pas de cigarettes sur moi et je me voyais  mal demander à ce qu'on m'en apporte.

Je me suis dis déjà 3jours sans fumer, je peux tenir un peu plus, je fumerais quand je rentrerais! Je n'y pensais pas  plus.

Au retour à la maison, j'ai réalisé que cela faisait 1 semaine que je n'avais pas fumé! J'ai alors décidé d'arrêter de  fumer !!!!

J'étais encore un peu faible donc je savais que je n'allais pas réccupérer mon quotidien de suite, ce qui ne signifiait pas  de sorties, donc pas de tentation de fumer.

Je n'avais jamais fumé chez moi pour les odeurs.

Dans un premier temps, j'en ai parlé à peu de monde, seuls mes parents et mon copain étaient au courant.

Je me souviens du jour ou cela faisait 2 semaines, c'était presque incroyable pour moi, j'étais fière de moi.

Au bout de quelques jours, quand j'ai repris un peu de force, j'ai commencé à reprendre mon quotidien, et la ça a commencé  à devenir difficile de plus la motivation commencé à s'essouffler...

J'ai donc pris a décision de CHANGER MON QUOTIDIEN et malheureusement de m'éloigner quelques temps de mes amis fumeurs.  

Cela n'a pas était facile, mais pas chance, dans ma famille je suis la seule fumeuse et mon chéri est non-fumeur.

Il s'est trouvé aussi que j'ai déménagé et donc changé de travaille ce qui a vraiment cassé mes habitudes.

J'y pensé sans arrêt, j'en parlé sans arrêt, j'essayé de m'occuper l'esprit mais cela n'était pas facile.

J'ai trouvé une appli sur IPhone venue de Suisse : "stop tabac" 

Elle m'a beaucoup aidé car elle affichée un compteur du nombre de jours sans fumer.

Je regardais cette appli tous les jours pendant au moins 6 mois à saouler mon entourage avec des copies d'écran!

L'application nous décerné aussi des trophées en fonction du nombre de jours tenus. Le premier mois, le second, etc...

Ça va paraitre idiot mais je m'imaginais à chaque fois avec le trophée suivant.

Bien évidemment l'appli seule n'a pas suffi. 

Je n'ai pas utilisé de cigarette électronique, ni de patchs ou autre substitut de nicotine.

Par contre il fallait que j'ai quelque chose dans la bouche, j'ai donc étais à Métro et je me suis pris un carton de  malabars! Et je l'ai terminé depuis.

Plus le temps passé, plus les réflexes diminués. Mais pas assez rapidement pour moi. J'avais encore l'envie, surtout quand quelque chose m'énervé. 

Pour m'aider, je me disais que j'avais déjà fait beaucoup de chemin et de sacrifices, qu'il fallait continuer pour ne pas  tout gâcher. Et j'étais contente du chemin que j'avais déjà parcourus.

Cependant ça me mettais la pression, car je me disais que si je craquais, ça signifierait que je suis nulle, bonne à rien  et que je ne serais jamais capable de tenir quoi que ce soit dans la vie. C'est stupide mais nous doutons tous de soi.

J'ai fait un travail sur moi-même et j'ai réalisé que même si je craquais ce n'étais pas grave, il faudrait juste que je  me reprenne. Et que chaque arrêts, peu importe leur durée sont un pas de plus vers l'arrêt définitif. Cela m'a soulagé et  finalement je n'ai jamais craqué.

Parfois dans la rue je passais à coté de fumeur, je respirais profondément comme pour essayer de fumer par procuration.  

Même l'odeur désagréable de la cigarette me manquait.

J'ai commencé à ennuyer mon entourage avec ce sujet et moi aussi d'ailleurs. Au début en parlé me motivé puis j'en ai eu  de moins en moins besoin. Et j'y pensais de moins en moins aussi. J'ai même oublié mes 6mois, je les réalisé le lendemain  ou le sur lendemain.

Cependant, je savais que même si j'y pensais plus, une clope devant moi  me donnerait envie.

 

Le 10 décembre 2013.

Voilà, ça fait maintenant 1 an que j'ai arrêté de fumer!!!! Une petite photo de mon appli à 365 jours à ma famille, amis,  etc... Pour marquer le coup.

Je suis fière de moi et me je me dis qu'enfin JE SUIS NON FUMEUSE !!!

Je suis différente qu'hier? Non. Une cigarette allumée, avec l'odeur, me donnerait-elle plus envie? NON! Mais je sais que  je j'ai arrêté pour de bon :)

 

Janvier 2014

Je tombe par hasard sur mon appli dans mon IPhone. Je ne l'avais pas ouverte depuis mes 365 jours. Je n'y avais même pas  pensé. 

Je l'ouvre et je vois plus de 400jours. Je me dis c'est cool mais sans plus. C'est là que je réalise, que j'ai passé tout  

2013 sans une seule cigarette ! Oui, j'ai vraiment tenue une année complète sans fumer! Et là ce fut comme un  déclic.

Je ne sais pas ce qui s'est passé, c'est propre à chacun et nous allons tous à notre rythme. Mais je sais qu'à partir de  ce moment-là, maintenant une cigarette allumée ne me donne plus envie!

 

XoXo

 

✰ Ellia Rose